Le vaisseau des Sciences se pose à Maré

Deuxième temps fort de ces semaines dédiées à la Science, le vaisseau a néanmoins bien failli ne pas être au rendez-vous. C’est grâce à la persévérance des organisateurs de La Roche et à la générosité de la commune de Maré que l’espace ludo-pédagogique a pu finalement être transporté à Maré.

Animateurs bénévoles, Vincent et son épouse Katel, enseignants à la retraite, nous reçoivent au sein de l’intrigante remorque parquée au collège de Tadine pour cette première semaine. Inauguré en octobre 2012, ce vaisseau porte sur la biodiversité et tourne sur l’ensemble du territoire tout au long de l’année, à la rencontre des scolaires mais aussi du grand public lors événementiels. Depuis son lancement, c’est ainsi plus de 10 000 élèves visiteurs qui ont pu en profiter. « C’est une structure muséographique qui va à la rencontre des gens, dans les établissements mais aussi dans les tribus, y compris vers ceux qui ne seraient jamais allés dans un musée. Une formule mobile, ludique, interactive, adaptée au territoire » nous dit Vincent.

Les visiteurs parcourent quatre espaces. Le premier explicite ce qu’est la biodiversité. Le second s’interroge sur l’évolution de la biodiversité. On y apprend par exemple que sur l’ensemble des espèces ayant existé sur Terre, il n’en reste que 10%. Elles changent, se renouvellent, font place à d’autres. Des fossiles de crocodiles, de varans ou de tortues à cornes ont même été retrouvés sur le territoire calédonien. Un troisième espace reconstitue justement la nature calédonienne en miniature. Un jeu de piste propose aux élèves de retrouver une espèce et de découvrir les menaces qui pèsent sur elle. « Nous avons établi des questionnaires pédagogiques adaptés au niveau de chacun, du CM2 à la terminale » se félicite l’animateur. Le quatrième et dernier espace expose en quoi il est important de préserver la biodiversité et ambitionne de faire des élèves des militants en herbe, soucieux de ne pas mettre en péril l’existence même de l’homme.
« Avec ce vaisseau, nous voulons provoquer la surprise, l’émotion et l’autonomie devant les maquettes » conclut Vincent.

Après Tadine, c’est le collège de La Roche qui accueille le vaisseau pendant une semaine afin que les résidents et scolaires des quatre coins de l’île puissent en profiter.

P.-S.

On peut regretter que les financements obtenus ne lui aient pas permis de s’installer plus longuement, au détriment des visiteurs programmés sur un planning très serré.

Mise à jour :
29 septembre 2016

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter