Des lycées de Grande Terre invités à Maré

Le Centre Culturel accueillait ce vendredi 22 juillet quatre lycées venus de Nouméa et Pouembout pour informer les collégiens sur les filières de formation qui s’offrent à eux après la classe de 3ème. L’invitation avait été lancée par les deux collèges publics et le collège privé de Maré. Une collaboration remarquée dont l’enjeu est l’élève.

« Il faut être acteur de son parcours d’orientation » dira Jamolo Manane, directeur du collège privé de Taremen, avant d’inviter les collégiens à oser prendre la parole durant cette information organisée pour eux. C’est au cours des réunions de bassin des trois collèges de Maré que l’idée de cette rencontre est née. « Les élèves ont tendance à penser leur orientation selon des considérations pratiques. Nous voulons qu’ils puissent formuler des vœux d’établissements en toute connaissance de cause. L’objectif est qu’ils puissent tendre vers une orientation choisie » nous explique Philippe Kauffmann, principal du collège public de Tadine. Les quatre établissements ont ainsi la matinée pour présenter leurs formations et le fonctionnement de leur établissement.
Devant un parterre de près de 150 élèves, et une vingtaine de parents ayant pu faire ce déplacement en journée, la proviseur adjoint du lycée Jules Garnier de Nouméa ouvre le bal en lançant à son auditoire « ayez de l’ambition parce que vous avez les moyens de réussir ». Le Conseiller Principal d’Education qui l’accompagne sait ce qu’elle veut dire. Originaire de Maré, Monsieur Bob évoque non sans fierté les élèves de l’île aujourd’hui étudiants au sein d’écoles d’ingénieurs en France après leur passage à Jules Garnier. « Vous, élèves de Maré, pouvez être les ingénieurs de demain ».
La proviseur du lycée Escoffier de Nouméa aura cette même ambition pour les jeunes de Maré en leur rappelant que « le lycée est une chance, venez y en courant ». Il propose aujourd’hui des formations professionnelles et technologiques dans les domaines tertiaires et hôtellerie. Si la filière technologique a pu être considérée comme plus facile, la proviseur rappelle qu’elle est au contraire plus abstraite et donc plus difficile. Son choix doit se faire pour des élèves qui envisagent des études longues car le bac technologique prépare à un BTS et non à un métier.
Parce que l’activité dominante de Maré est la production agricole, le lycée de Pouembout a également pu exposer ses atouts. En pleine restructuration, il offre de nouvelles formations depuis 2016 et un tout nouvel internat. Pour pallier son éloignement de Nouméa, l’établissement met en place un transport entre les deux villes et espère conquérir de nombreux élèves attirés par les métiers de l’aménagement paysager, des techniques de laboratoire ou encore du développement durable.
C’est le lycée Petro Attiti qui fermera le bal en rappelant qu’une arrivée à Nouméa se prépare. En plus de l’aspect administratif du dossier d’inscription au lycée et à l’internat, le proviseur évoque une préparation psychologique nécessaire pour la réussite de l’élève. « Les jeunes de Maré découvrent Nouméa et une certaine liberté pouvant provoquer des dysfonctionnements préjudiciables aux études (…) Parce que la formation professionnelle est validée par des examens en cours de formation, il est primordial qu’aucun retard ne soit pris au début, lors d’une phase d’adaptation inévitable. Le choix du correspondant prend alors toute son importance pour qu’un véritable lien s’installe entre le lycée et le référent familial sur place ».

Chaque intervenant aura pris soin de compléter les informations données par les autres pour garder l’intérêt d’un auditoire très à l’écoute. Avant de quitter les lieux, les élèves et parents sont invités à se rapprocher des stands improvisés par chaque établissement pour répondre aux questions particulières.

info portfolio

P.-S.

Lissilma est en 3è générale au collège public de La Roche. D’abord intéressée par les métiers de l’aide à la personne, elle se dit aujourd’hui « pourquoi pas la création ? » et envisage de suivre l’enseignement d’exploration Création Culture Design proposait en seconde au lycée Jules Garnier. Une matinée qui devrait contribuer à faire réfléchir les jeunes de Maré sur leur avenir.

Mise à jour :
25 juillet 2016

© Vice-rectorat de la Nouvelle-Calédonie 2012 | Plan du site | Contact | s'abonner au fil RSSFil RSS | Se connecter